Que serions-nous aujourd’hui sans l’histoire ?

Que serait il advenu de notre civilisation à l’heure actuelle sans connaissance de notre passé ? A quel stade de l’évolution nous placerions nous si un jour l’homme du paléolithique n’avait pas découvert (il ne l’a pas inventé) le feu. Et la roue qui elle, est bel et bien une découverte ? Que ce serait il vraiment passé si l’homme n’avait pas eu l’art de la transmission.

De nos jours alors que l’urbanisme grignote petit à petit notre patrimoine rural, j’aurais tendance à vouloir sublimer nos anciens, "les conteurs d’histoire"(1). De leurs mémoires où sont enfouis de nombreux souvenirs, la transmission du savoir, de la culture et de bien d’autres choses encore qui passent comme les maillons d’une chaine sur une roue crantée, de générations en générations. Si la science doit son succès en majeure partie à l’observation, elle le doit également au patrimoine et à ce long ruban d’histoire déroulé devant elle, à ces conteurs d’histoire qui tout au long de leurs vies ont accumulé les connaissances dues à leurs propres observations et à celles qu’ils ont reçues comme héritage patrimonial.

Hélas, la mixité causée par l’exode citadine vers nos campagnes a tendance à infléchir la courbe de la transmission du savoir, les tranches d’âges de la population rurale sont modifiées, les "anciens" disparaissent peu à peu emportant avec eux la mémoire de leurs terres.

Notre région, ou plutôt notre territoire, on ne peut pas en effet ici parler de régionalisme ou de limites départementales, est riche de souvenirs historiques, industriels, riche également des marques du passage de nos ainés comme par exemple, les puits, les lavoirs que l’on appelle à tort le petit patrimoine. De la Marne en passant par l’Aisne et la Seine et Marne, il semble difficile de recenser toute cette culture. C’est pourtant ce que ce site, dans un premier temps, propose. Comme il faut bien se limiter à ce fameux territoire, nous nous intéresserons à celui qui englobe les vallées des deux Morin et qui touche les départements précédemment cités.

Dans un premier temps simple recueil de travaux ou tout simplement machine à remonter le temps, mon souhait est de rassembler tous les passionnés de cette science (la recherche du patrimoine est véritablement une science faisant appel à de nombreuses connaissances et à l’observation), qu’ils soient du monde associatif ou non afin de constituer l’association élitiste du Patrimoine de l’Entre Deux Morin.

(1) Comprendre les conteurs de l’histoire

Le Président de l’Association : Bernard Blazin



Paroles d'Ambassadeurs

Patrimoine entre 2 Morin, association pour la conservation du patrimoine

> Accès direct aux portraits et contenus des Ambassadeurs de l'Association...

Soutenir par un don